A propos

Compétences de l’encadrement intermédiaire dans le secteur du bâtiment en Europe : Adaptation des parcours de formation à l’évolution des besoins des entreprises
Contrat n° : 2015-1-FR01-KA202-015054

wp_20151118_15_23_44_proLe projet ConstructyVET vise à concevoir un plan d’action transnational de développement des compétences de l’encadrement intermédiaire sur les chantiers de bâtiment. Les partenaires souhaitent réduire l’écart entre les attentes des entreprises en matière de savoirs, d’aptitudes et de compétences, d’une part, et les qualifications de la main-d’œuvre disponibles immédiatement après la formation, d’autre part. En effet, à l’issue des formations actuelles qui s’adressent aux futurs chefs d’équipe et chefs de chantier, les entreprises n’offrent en général l’accès à ces fonctions qu’après des périodes de 3 à 7 ans d’expérience professionnelle, tandis leurs besoins sont plus immédiats. Cette tendance est confirmée dans la plupart des pays du partenariat.

À partir d’une analyse pragmatique et transnationale des besoins en compétences surtout transversales des chefs d’équipe et les chefs de chantier exprimées par les entreprises dans les pays du partenariat, les objectifs du projet sont :
  • adaptation commune d’un échantillon représentatif des formations aux attentes exprimées par les entreprises, ainsi qu’une création d’un dispositif d’accompagnement des apprenants dans le cadre des parcours individualisés, pour favoriser l’employabilité plus immédiate, y compris dans une dimension transnationale,
  • identification et affinement, en commun, des méthodes et outils pédagogiques adaptés aux parcours ajustés, avec l’accent mis sur la modularisation des parcours, l’individualisation des processus de formation et l’accompagnement des apprenants,
  • une proposition d’un modèle transnational pour la validation, la reconnaissance et la transparence des acquis des apprentissages issus des parcours de formation ajustés.
Les analyses préalables menées par les partenaires du projet ont démontré des difficultés de recrutement des chefs d’équipe et des chefs de chantier, non à cause de la pénurie de la main d’œuvre en général, mais souvent faute de formations suffisamment adaptées à l’évolution de ces fonctions. C’est pourquoi les partenaires proposent un projet qui s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux personnes qui recherchent :
  •  une formation donnant accès à une fonction facilitant une insertion socio-économique durable, comme c’est le cas des chefs d’équipe et des chefs de chantier,
  • une reconversion professionnelle, • une promotion professionnelle.   Ainsi, le projet s’inscrit dans la stratégie « Éducation et Formation 2020 », en facilitant en même temps :
  • le rapprochement entre les systèmes de formation et les entreprises, d’autant plus que les formations se déroulant en alternance seront privilégiées,
  • la compétitivité des entreprises, grâce à une meilleure formation des collaborateurs dont elles ont besoin au niveau de l’encadrement intermédiaire, ainsi que l’insertion socio-économique des jeunes qui sont à la recherche d’une perspective professionnelle,
  • l’employabilité et la mobilité des apprenants.
Le partenariat a été construit pour être à la fois professionnel et complémentaire, réunissant à la fois des organisations issues du secteur de la construction que des institutions ou acteurs de la formation professionnelle multisectoriels. Il comprend les organismes dont le profil est le suivant :
  • • des institutions paritaires nationales qui pilotent la formation professionnelle aux métiers de la construction, aussi bien initiale que continue, y compris réorientation professionnelle des publics en difficulté d’insertion économique et sociale; elles sont conventionnées soit avec des ministères de l’éducation nationale, soit avec des ministères du travail, soit avec des organismes nationaux ou régionaux de certification professionnelle,
  • un centre national spécialisé en recherche pédagogique transversale, en relation avec des partenaires institutionnels et universitaires, mandaté par la Commission européenne pour implanter les recommandations communautaires telles qu’EQF, ECVET et EQAVET,
  • des centres de formation professionnelle reconnus qui sont à la fois des réseaux régionaux que locaux.

Il s’agit d’un consortium important pour mener à bien un projet fiable au niveau de la variété des contextes et des situations d’apprentissage susceptibles de conduire aux fonctions de chefs d’équipe et de chefs de chantier. Les partenaires prévoient une stratégie de communication globale et résolument tournée aussi bien vers leurs propres réseaux et leur secteur professionnel que vers l’extérieur, étant donné que les productions conçues pour être transférables à d’autres formations, à d’autres secteurs et à d’autres pays.

Téléchargez les pièces jointes
Presentation detaille
Le partenariat réunit :
CCCA-BTP
France
BZB
Allemagne
FORMEDIL
Italie
CENFIC
Portugal
INSTYTUT BADAN EDUKACYJNYCH,
Plogne
FLC ASTURIAS,
Espagne
IFAPME
Belgique
Warrington Collegiate
Royaume-Uni